Site Tools


This is an old revision of the document!


Configuration du maillage dans Rhino

Bref aperçu des paramètres de maillage personnalisés de Rhino

Remarque: Les informations contenues dans cette page ont été condensées pour plus de clarté. Si vous souhaitez en savoir plus, les explications détaillées sont toujours disponibles, vous les trouverez sur cette page.

Accéder aux paramètres de maillage

Les contrôles des paramètres du maillage de rendu (maillage d'affichage) font partie des propriétés du fichier .3dm (Fichier > Propriétés > Maillage ou Outils > Options > Maillage).

Ils sont normalement définis pour tout le modèle mais à partir de la version 4 vous pouvez également les définir par objet dans le panneau des propriétés.

Rhino vous propose deux configurations standard, Denté et plus rapide et Lisse et plus lent ainsi qu'une configuration Personnalisée qui vous permet de définir les options supplémentaires.

Les paramètres standard

  • Denté et plus rapide est le paramètre par défaut pour les maillages de rendu, il convient à la visualisation.
  • Lisse et plus lent offre une meilleure résolution mais le temps de rendu est plus long.
  • (Dans la version 4, le paramètre Lisse et plus lent ne fonctionnait pas correctement, dans la version 5, il fonctionne mieux !)
  • Personnalisé offre à l'utilisateur la plus grande flexibilité possible pour définir les paramètres du maillage en fonction de ses besoins, en revanche les options sont un peu plus compliquées à comprendre et à définir.

Les paramètres personnalisés

Si vous voulez réellement contrôler le processus de maillage, commencez ici !

Lorsque vous cochez Personnalisé dans la version 5, un simple glisseur apparaît afin de contrôler le paramètre de Densité. En le déplaçant vers la gauche, le nombre de polygones sera moins important et le maillage plus grossier, vers la droite, le nombre de polygones sera plus important et le maillage plus fin.

Si vous cliquez sur le bouton Options supplémentaires, d'autres contrôle apparaîtront afin de vous permettre de contrôler tout le processus. Dans la version 4, les contrôles sont présentés directement ; le paramètre de Densité n'est pas disponible sous forme de glisseur.

Il y a sept paramètres numériques et trois cases. Chacune de ces options est une méthode différente de contrôle sur le maillage et certaines peuvent fonctionner ensemble. Les interactions et les effets combinés de ces paramètres sont complexes à comprendre. Ils sont toutefois bien décrits individuellement dans l'aide en ligne et vous aurez une bonne idée générale de leur fonction en lisant ces informations.

Une copie de la page de l'aide sur les maillages dans Rhino se trouve ici.

Cette page apporte des informations supplémentaires sur les maillages

Vous trouverez ci-dessous un point de départ pour les paramètres personnalisés, faites des essais avec ces paramètres sur votre modèles. Si un paramètre est sur 0, il est désactivé (pas pris en compte).

Densité 0.0
Angle maximal 35
Rapport image maximal 0.0
Longueur maximale des bords 0.0
Distance maximale entre bord et surface voir ci-dessous
Division minimale de la grille initiale 16

Raffinement du maillage cochée
Jointures dentées pas cochée
Plans simples pas cochée

  • La méthode de l'angle maximum force la création d'un plus grand nombre de triangles dans les zones très courbées. Ainsi, les petites parties se trouvant en dehors de la valeur maximale seront divisées un peu. Vous obtiendrez peut-être de bons résultats avec une distance maximale un peu plus grande en laissant le paramètre d'angle gérer les objets les plus petits.
  • La méthode Distance maximale entre bord et surface force Rhino à créer un maillage qui n'est pas plus loin de la surface que la valeur indiquée en unités actuelles du fichier. Elle permet à Rhino de définir moins de polygones dans les zones moins détaillées et plus de polygones dans les zones plus détaillées, ce qui donne un maillage plus efficace.
  • Le paramètre Division initiale minimale de la grille vérifie que les zones les plus plates ont assez de polygones pour paraître lisses.

Le paramètre le plus important est distance maximale entre bord et surface. Cette valeur est données en unités du fichier et ne dépend pas de la taille - ce qui signifie que vous devrez l'ajuster à la taille et au niveau de détail des objets de votre modèle.

Le paramètre dépend de l'utilisation que vous voulez faire de votre maillage. Pour afficher les objets, votre valeur peut être un peu plus grande (plus grossière), puisqu'il ne s'agit que d'une visualisation à l'écran. De plus si le nombre de polygones est moins important, les temps de maillage seront moins longs et l'affichage plus rapide lors de déplacements, de zoom, etc. Si vous avez besoin d'un maillage plus précis sur les détails les plus petits pour un rendu haute résolution (ou pour la fabrication), la valeur devra être plus petite (plus fine).

  • Si vous créez des objets de la taille d'un micro-ondes, 0,01 mm (0,0005 pouce) fonctionne normalement assez bien.
  • Pour de petits objets avec beaucoup de détails, tels que des montres ou bijoux, essayez une valeur plus petite, telle que 0,002 mm (0,00001 pouce).
  • Pour de grands objets tels que des bâtiments, elle peut être beaucoup plus grande, comme 0,1 voire 1 mm (entre 0,005 et 0,05 pouce) ou plus.
  • Si vous allez exporter vos objets pour les utiliser dans un autre programme ou dans un traitement PP ou si vous allez faire des rendus très détaillés, vous devrez peut-être réduire un peu les valeurs, en fonction de la précision nécessaire. Pour une pièce de stéréolithographie, 0.01 devrait toujours être bon par exemple mais pour une bonne pièce usinée, 0.001 - 0.002 mm sera sûrement mieux approprié.

Tout ceci peut paraître un peu compliqué au premier abord mais après un peu de pratique, vous trouverez quelques paramètres standard qui fonctionnent dans la plupart des cas pour vous. Ces paramètres peuvent même ensuite être programmés dans une macro ou un script pour lancer rapidement le maillage d'un objet avec les caractéristiques désirées.


Autres problèmes au niveau des maillages et solutions possibles

Vous verrez parfois que même en suivant les instructions ci-dessus vous n'obtiendrez toujours pas de bons résultats. Le maillage dans Rhino 5 a été entièrement réécrit et produit dans la plupart des cas de bien meilleurs résultats que les versions précédentes ; mais il se peut que certains cas ne soient pas encore parfaits. Si vous rencontrez des problèmes de maillage que vous ne pouvez pas résoudre, laissez un message sur le forum d'assistance de Rhino ou envoyez un message à l'équipe d'assistance de McNeel.

Certains problèmes peuvent être causés par une réaction du moteur de maillage par rapport aux modèles contenant des défauts géométriques cachés. Dans ce cas, il se pourrait que la seule façon de les corriger soit de reconstruire une ou plusieurs parties du modèle. Les défauts sont souvent situés près des erreurs de maillage visibles.

Choses à regarder :

Même si ces conditions ne causent pas toujours des problèmes de maillage, nous savons qu'elles l'ont déjà fait, il vaut donc mieux les vérifier si vous rencontrez des difficultés.

  • Mauvais objets. Bien qu'ils ne donnent pas toujours des problèmes de maillage, ils sont assez faciles à trouver, c'est donc un bon point de départ. Si vous en trouvez un, essayez de le cacher. Si votre problème disparaît, vous n'aurez alors peut-être qu'à réparer l'objet (le rendre valide) pour obtenir un résultat correct.
  • Longues surfaces fines. Cas difficiles pour le moteur de maillage de Rhino 4, la version 5 a ét nettement améliorée et ne pose plus de problème à ce niveau.
  • Des lignes et des arcs tangents joints ont été extrudés ou utilisés pour une révolution. Exemple - extrusion d'un rectangle arrondi. Dans ces conditions, une surface simple avec des zones G1 internes est créée et le moteur de maillage a beaucoup de peine à les traiter. Solution : Décomposer les courbes avant de les extruder ou utiliser Diviser > Courbes isoparamétriques aux points G1 pour créer une structure avec des surfaces tangentes jointes au lieu d'une seule surface. Dans le cas du rectangle arrondi extrudé, vous aurez huit surfaces jointes au lieu d'une. Dans la version 5, vous pouvez utiliser la commande Extruder avec l'option DiviserSurTangentes=Oui pour diviser automatiquement l'extrusion obtenue.
  • Surfaces repliées. Causées normalement par DivisionPli (V5 ou module complémentaire dans V4) ou avec la commande FusionnerSurf Lisse=Non sur des surfaces qui ne sont pas au moins tangentes l'une par rapport à l'autre. Dans ce cas aussi il vaut mieux avoir plusieurs surfaces jointes au lieu d'une seule avec un repli. Utilisez Outils d'édition pour les surfaces > Diviser une surface le long des plis ou Diviser > Courbes isoparamétriques au niveau des replis afin de diviser la surface en plusieurs parties.
  • Surfaces triangulaires avec des trous Il s'agit d'une erreur connue dans Rhino V4. Le trou était présent en mode filaire mais invisible en mode ombré. Un mode “Personnalisé” était nécessaire pour rendre ces surfaces correctement. Ce problème a été corrigé dans la version 5 !
fr/rhino/meshfaq.1442255296.txt.gz · Last modified: 2015/10/09 (external edit)